Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi eu nulla vehicula, sagittis tortor id, fermentum nunc. Donec gravida mi a condimentum rutrum. Praesent aliquet pellentesque nisi.

Mon histoire

C'est ici que commence l'histoire

C’est au cœur de la cote des bars (en champagne) que j’ai grandi, bercée au rythme des 4 saisons viticoles. Une adolescence passée au milieu des vignes, influencée par l’attachement charnel de mes parents et grands-parents pour le travail de la terre, le respect du terroir et des traditions. En 2003, après mes études en viticulture-œnologie et deux stages de vinification successifs en Orégon (Etats-Unis) et en Australie, c’est sur le domaine familial que je mets en pratique mes acquis. Un avenir certain tout tracé et pourtant…

L’envie de créer mon domaine ou je pourrai exercer tout mon savoir-faire et produire des vins qui me ressemblent revenait sans cesse

les débuts

2003

Après les études, en 2003 vinification en Oregon puis début 2004 en Australie, retour sur la propriété familiale ensuite...

Vin arielle demets, arielle demets, vignoble caberolles, vin faugères, sud de france vin, domaine viticole, vignoble faugères, vin le reve, vin natura, vin in tempus, vin renaissance, vin bio france, vin bio, organic wine, french wine, wine south of france, winemaker, friench winemaker, lodging south of france, contact arielle demets, syrah, carignan, mourvedre, grenache, french best wine
mon vignoble

2007

1ère année de production à Faugères en 2007

première production

2007

Lancement des mes premières cuvées Le Rêve et In-Tempus à Cabrerolles

Vin arielle demets, arielle demets, vignoble caberolles, vin faugères, sud de france vin, domaine viticole, vignoble faugères, vin le reve, vin natura, vin in tempus, vin renaissance, vin bio france, vin bio, organic wine, french wine, wine south of france, winemaker, friench winemaker, lodging south of france, contact arielle demets, syrah, carignan, mourvedre, grenache, french best wine
nouvelle cuvée

2009

C'est en 2012 que née la cuvée Re Naissance, à base de Mourvèdre et Grenache

nouvelle cuvée bio

2017

Labellisation en Agriculture Biologique (AB) et nouvelle cuvée Natur'A

Vin arielle demets, arielle demets, vignoble caberolles, vin faugères, sud de france vin, domaine viticole, vignoble faugères, vin le reve, vin natura, vin in tempus, vin renaissance, vin bio france, vin bio, organic wine, french wine, wine south of france, winemaker, friench winemaker, lodging south of france, contact arielle demets, syrah, carignan, mourvedre, grenache, french best wine
natur'a rosé

2018

Nouvelle cuvée Natur'A rosé

Vin arielle demets, arielle demets, vignoble caberolles, vin faugères, sud de france vin, domaine viticole, vignoble faugères, vin le reve, vin natura, vin in tempus, vin renaissance, vin bio france, vin bio, organic wine, french wine, wine south of france, winemaker, friench winemaker, lodging south of france, contact arielle demets, syrah, carignan, mourvedre, grenache, french best wine

Du rêve à la réalité

Fascinée par la beauté des paysages et conquise par le potentiel qualitatif des vins de schistes, c’est sur le magnifique terroir de Faugères que l’aventure commence en 2007 avec 6 Ha de vignes, achetés à un couple de viticulteurs natifs de la commune pour qui l’heure de la retraite avait sonné. Les vignes sont situées à l’extrémité nord de l’appellation, à 350 mètres d’altitude entre Cabrerolles et le hameau d’Aigues-vives. Lieu où la vigne se fait de plus en plus rare laissant place aux majestueuses forêts de chênes verts et de châtaigniers. Se sont de petites parcelles de quelques ares dispersées au milieu des bois au pied du Pic de la Coquillade qui domine le vignoble à 696 m d’altitude et fait fièrement face à la Méditerranée. Le travail en est moins facile mais les vignes jouissent d’une protection naturelle.

Le domaine s’est progressivement étendu de quelques hectares sur les communes voisines : Faugères et Caussiniojouls

Un charme languedocien au terroir remarquable

Une des plus petites appellations viticoles de France de par sa taille (2000 Ha de vignes), Faugères a su préserver l’authenticité de ses paysages et de son patrimoine exceptionnel. Une biodiversité végétale exceptionnelle qui s’étend sur pas moins de 8000 Ha où forêts de chênes verts, châtaigniers et garrigues cohabitent harmonieusement sur les reliefs escarpés où les 7 petits villages comme suspendus dans le temps proposent un patrimoine sauvegardé.

Comment ne pas tomber amoureux de ces châteaux, moulin, capitelles, murets en pierres sèches et mazets de vignes chargés d’histoire et typiques à la région ?

Mais Faugères c’est aussi, un héritage humain d’hommes et de femmes courageux, têtus et passionnés qui ont refusé, au milieu du XX siècle, la facilité d’aller cultiver la vigne dans la plaine. Attachés à leur terroir rude, pierreux et si peu généreux, ces pionniers ont misé sur la qualité des vins plutôt que sur la quantité.

Outre ses paysages, son patrimoine et ses hommes, Faugères est un terroir remarquable qui a pour seule frontière naturelle « le schiste ». Une homogénéité qui en fait un vignoble unique et rare dans le monde viticole.

La région a connu une histoire géologique tourmentée longue de plusieurs millions d’années qui a façonné les paysages d’aujourd’hui et nous a offert un terroir d’exception. Le schiste est friable et se débite en feuillets ce qui permet à l’eau de s’infiltrer et aux racines des pieds de vignes de s’insinuer profondément dans le sol pour puiser eau et sels minéraux. Un sol fragile et peu fertile qui demande un travail délicat et respectueux. Toutes ces caractéristiques mêlées au climat méditerranéen (hivers doux, étés chauds et secs) en font un « havre de paix » pour la culture de la vigne.

Les vignes du domaine sont installées sur des tènements nommés par les anciens de façon très évocatrice de ces paysages : « La Terrasse », « Le Bosc du Counil » (le bois du lapin), « La barre », « Espinasse » (grosses épines)

Un travail minutieux de la taille jusqu’à la récolte

Dès la taille, une attention particulière est portée à chaque parcelle selon son cépage, son exposition et son âge. Le travail est adapté aux exigences techniques et géographiques de chaque vignes pour les accompagner au mieux jusqu’à la cueillette. Certaines parcelles (dont l’écartement des ceps est trop étroit) sont exclusivement travaillées à la main.

Je me dois d’être à l’écoute du terroir, de mes vignes et m’adapter sans cesse à leurs exigences

Veille de vendange, de nombreux contrôles analytiques et gustatifs (peau, pulpes et pépins) de chaque parcelle permettent une cueillette à maturité optimale. Le raisin est ramassé à la main, trié sur la parcelle, mis en caissettes et transporté sans délai jusqu’à la cave ou il est égrappé et déposé par gravité (sans pompage) dans de petites cuves (50hl) qui permettent une vinification parcellaire pour préserver l’intégrité de chaque cépage. Le pressurage très lent est effectué à l’aide d’un pressoir pneumatique horizontal ce qui permet l’extraction des arômes tout en douceur. De faibles rendements (15 à 35 hl/hectare) couplés aux caractéristiques du terroir permettent d’obtenir des vins concentrés, fins et élégants avec une belle fraicheur.

Un travail d’artisan long et scrupuleux fusionnant évolution et tradition,
modernité et respect du terroir, savoir-faire et imagination

Vin arielle demets, arielle demets, vignoble caberolles, vin faugères, sud de france vin, domaine viticole, vignoble faugères, vin le reve, vin natura, vin in tempus, vin renaissance, vin bio france, vin bio, organic wine, french wine, wine south of france, winemaker, friench winemaker, lodging south of france, contact arielle demets, syrah, carignan, mourvedre, grenache, french best wine

La réflexion se poursuit

Certaines parcelles sont déjà entièrement travaillées de manière manuelle et naturelle. Cette tendance va progressivement s’étendre à tout le domaine.

Le travail de la vigne demande beaucoup d’humilité, de courage, de respect et de sincérité. Autant de valeurs que j’ai reçu en héritage et que je souhaite transmettre à mon fils Liam pour que perdure l’art d’être vigneron